· 

Aïda, Couturette

Aïda, ma philosophie.

Comme je vous le disais déjà dans un autre article, tous les projets couture ont une histoire. Celui-ci ne déroge pas à la règle et je ne sais même pas par ou commencer !

 

 

Allez commençons par le commencement.

 

 

…: « il est impératif que les femmes osent occuper la place qu’elles méritent ! Attendre passivement d’être repérée n’est clairement pas la meilleure stratégie si tu as des choses à dire et un talent à faire valoir. Il ne tient qu’à toi de te faire connaître car nous avons toutes désespérément besoin de voir des personnes auxquelles on peut s’identifier et qui nous ressemblent. C’est essentiel car on a vite fait de penser que les autres ne veulent pas de nous… ». Extrait de l’article de blog de couturette du 5 décembre 2018.

 

Qui se cache derrière Couturette ? Couturette c’est Sarah. Je l’ai découvert lors de la sortie de la 1ere collection de chez machine. Elle était dans la peau du mannequin qui présentait la robe clarisse. Je l’ai trouvé tellement jolie dans cette robe, et  je pouvais me projeter grâce à sa morphologie. Vous pouvez revoir la mienne ici.

 

Depuis elle a crée sa marque de patrons de couture, des patrons qu’elle veut simples, épurés et surtout des patrons pour toutes les morphologies. Des patrons modifiables à souhait ; d’ailleurs son blog fourmille de tutoriels de modélisme.

 

 

Dans cet article Sarah dénonce le manque de diversité dans le monde de la couture et du DIY en général. Et c’est ce passage qui m’a fait réagir en lançant un défi à Sarah. Défi qu’elle a accepté de relever avec  grand plaisir en me proposant de tester le patron à venir, la robe Aïda.

 


robe aïda_couturette_ danse des aiguilles
robe aïda_couturette

Oui mais qu’est ce que c’est que tester un patron ?

 

Tester un patron c’est le recevoir gratuitement  en avant première, le coudre en suivant les instructions à la lettre et faire un retour minutieux à la créatrice sur toutes les étapes de la création. Cela demande un petit investissement personnel en temps et en tissus. Mais Sarah a fait le choix d’aller un peu plus loin dans la démarche : elle permet aux testeuses de faire les modifications qu’elles souhaitent et ensuite elle les met en lumière lors de la sortie du patron.

 

Quand elle m’a présenté la robe Aïda, j’ai de suite été séduite par les découpes aux manches et par la patte de boutonnage. Mais j’avais aussi des doutes sur cette fameuse fausse patte de boutonnage, l’absence de pince poitrine, la jupe froncée. En effet Aïda est un robe en 2 parties marquée à la taille mais non ajustée. Le buste a une encolure ronde assez large pour passer la tête, la jupe est un rectangle froncé ou plissé. L’originalité du modèle réside dans la découpe aux manches ainsi que dans la fausse patte de boutonnage tout le long de la robe. Les manches se terminent par un bracelet élastiqué.

 

robe aïda_couturette_ danse des aiguilles
robe aïda_couturette

Chez Couturette le patron sont en PDF. Depuis peu Sarah propose l’achat PDF imprimé qu’il faut ensuite assembler. L’assemblage est précis du fait des bords à recouper et facile d’utilisation car chaque pièce est sur une planche. Cela évite de se retrouver avec 30 pages à assembler  les unes aux autres. Les tailles sont de couleurs différents. Il y a possibilité d’imprimer chaque taille séparément ainsi que l’option A0.

 

Je n’ai pas rencontré de difficultés. Toutes les étapes sont bien expliquées et étayées de schémas.

 

J'ai choisit la taille 44 au buste et à la taille, 46 aux hanches, 48 aux manches en gardant l'emmanchure en 46, selon le tableau des tailles. La taille me convient, cependant j’aurai pu ou dû allonger le buste de 3 cm du fait de ma stature (1m71 contre 1m68 du patron).

J’ai fait quelques modifications:

 

Au niveau du bas des  manches j’ai ajouté un petit volant pour faire un rappel de tissu. Pour la jupe j’ai utilisé toute la laize du tissu pour avoir plus d’ampleur. Et cerise sur le gâteau, j’ai rajouté des poches car je fais partie de la team « je ne sais pas quoi faire de mes mains ».

 

Sarah c’est aussi le concept tissu couturette. Je vous laisse découvrir ce concept sur son site. Je me donne encore du temps pour écouler un peu mon stock afin de m’attaquer aux coupons couturette.

 

J’ai choisi pour Aïda une viscose achetée l’hiver dernier sur le marché de Brive. Les vendeurs sont présents tous les samedis et font le bonheur des couturières de la place ! Mis à part ma blouse idylle je n’ai aucun vêtements fleuris dans mon dressing. Il va falloir que ça change, et le changement c'est maintenant! Afin de marquer la découpe des manches j’ai utilisé les chutes de dentelle de ma blouse mila, qui s’accordait parfaitement  avec la viscose fleurie, enfin j’espère que vous partager mon avis!

Pour compléter la finition de ma robe, j’ai été voir THE conseillère boutons sur la place de Brive, la mercerie imagine, qui m’a suggéré ce jeux de positions et tailles de boutons. Je trouve que ça fait toute la différence en plus d’être originale. Pour les brivistes, j’ai tout raflé, pas la peine de les chercher ceux là ! Certes ils ne sont pas donné, mais au vu du prix dérisoire du tissu, je pouvais me lâcher sur les boutons.

 

Vous l’aurez compris, je suis ravie d’avoir pu faire partie de la team testeuse couturette. Vous pouvez admirer les versions des autres testeuses ( @laguille.trotteuse ; @minibloodie ; @nini.lac ; @epp.roseberry.couture ; @maunamecouture ;

@marjolaine._ ; @s.bribrii ; @lenab_t ; @mandarinecouture )sur le blog de couturette, et voir comment cette robe est versatile et modifiable à souhait. C’est mon premier test vêtement. Si vous me suivez sur les réseaux, vous êtes au courant des histoires de "soutien culotte" ! J’espère pouvoir vous en dire plus dans le futur.

 

 

Sarah, si tu passes par ici, je tiens vraiment à te remercier pour ton authenticité, tes prises de positions qui ne sont pas simples à assumer de nos jours, ainsi que pour le combat visible que tu mènes pour que nous soyons toutes sur un même pied d’égalité.

 

 

Je suis très contente de ma robe, j’ai d’ailleurs en tête une 2ème version.

Cette robe est d’un niveau intermédiaire, donc si vous avez déjà cousu quelques projets, lancez vous, osez!

 

Pour conclure
 Patron/prix
  • Aïda, couturette
  • 7.99€ en pdf
  • 9.99€ en pdf imprimé

Tissus et fournitures/prix

 

  • tissu fleuri: viscose, marché de Brive: 2m40*1m40
  • dentelle noire: mondial tissu; 80cm*40cm
  • boutons: 5 gros; 8 petits

 

  • 2 €/m
  • ?
  • 19.62

Points techniques/

difficultés

  • fausse patte de boutonnage
  • couture en angle
  • fronces ou plis
  • biais d'encolure ou parmenture
 

Modifications /

idées de modifications

  • +10cm longueur jupe
  • largeur jupe=2 laizes
  • volant en bas de la manche
  • poches prises dans la couture
  •  jupe très longue
  • froufrou au niveau de la patte de boutonnage
  • patte de boutonnage uniquement sur le buste
  • version sans manches
  • ajout d'un col

Adan on ot soley

Magalie

Écrire commentaire

Commentaires: 0